29/05/2005

La D.S.D. et l'Espace de repos

La Déglutition Salivaire Dysfonctionnelle (D.S.D.)
est-elle toujours accompagnée
d'un espace de repos trop grand ?

 

    Réponse physio-biochimique « TGV-like » :
  • TOUJOURS, car DSD = DV toujours trop petite et Espace libre toujours trop grand, sinon l'étalement de la langue sur les faces triturantes, ou faces occlusales, des arcades dentaires provoquerait une augmentation de la DVO par "surocclusion isolée" et/ou "sus-occlusion" "naturelles".
  • OR : la "surocclusion" & "sus-occlusion" sont toujours d'origine iatrogène (Jeanmonod A. : 109-114) : la mère Nature ne peut jamais s'en rendre coupable !

Pourquoi ?

1.- DV squelettique de référence = position de repos physiologique de la mandibule, ce qui correspond à un Espace libre physiologique « squelettique ». Grosso modo : tous les muscles manducateurs (posturaux de la mandibule) et de la mimique faciale (nerf VII) sont au repos = consommation énergétique minimale (Biochimie) = référence stable et reproductible. C’est une référence du type « Base fondamentale » de nos candidatures, et autant en Occlusodontologie (A. Jeanmonod) qu’en Occlusion neuromusculaire (= B. Jankelson « évolué »).

2.- Etiologies de l’occlusion dysfonctionnelle (1) : déglutition atypique de la salive, récidives orthodontiques (étiologie = DSD), DVO dysfonctionnelle (dont sous-occlusion, infragnathie organique, inocclusions, béances), etc. :

«  On ne peut intervenir que sur ce que l’on voit »
et
«  On ne voit que ce que l’on connaît » (1)

(1) Jeanmonod A., Occlusodontologie, Applications cliniques, CdP, Paris : 8,62-66,70, 99-103.

3.- Symptômes : palpation douloureuse des ptérygoïdiens externes chez le patient adulte (2), trop souvent confondue avec « douleurs ATM », et mimique faciale particulière et spécifique montrant la difficulté de la respiration nasale ou de déglutition salivaire, et la souffrance respiratoire du patient.

(2) L’enfant / adolescent s’adapte tellement bien au cours de la croissance de ses mâchoires que les douleurs n’apparaissent qu’autours ou après le 20ème anniversaire.

4.- Traitements Dimension verticale et Déglutition salivaire dysfonctionnelles :

4.1.- Adultes : surélévation de la DV dento-dentaire (Plan de Morsure Rétro-Incisif transformé Prothèse Occlusale provisoire) avec restitutio ad integrum de la participation des canines et du calage postérieur (PM & M). Le plus souvent, on observe un « recul » mandibulaire en même temps que la progression de la mise au repos des muscles posturaux (manducateurs, posture tête et posture tronc) = réduction drastique de l’adaptation neuromusculaire = disparition simultanée progressive de la mimique faciale toujours associée à la DSD, disparitions des douleurs à la palpation des muscles ptérygoïdiens externes (= signe « objectif ») et des symptômes (« subjectifs ») posturaux douloureux (tête / nuque / épaule / tronc / membres).

4.2.- Enfants et adolescents : R.E.I.O.R. et G.A.L. (3).

    4.2.1.- modification de la posture linguale : d’un étalement de la langue entre les arcades dentaires, la langue se place en lingual des incisives supérieures, ou carrément dans le palais = transformation d’un travail lingual « horizontalisé » (= DSD) qui devient « verticalisé » = but aussi recherché par la Myothérapie fonctionnelle des Logopèdes & Orthophonistes.

    4.2.2.- fermeture occlusale passive des arcades dentaires antagonistes en 3 à 6 mois, ce qui démontre :
      4.2.2.1.- la transition d’un travail horizontalisé vers travail verticalisé de la langue = symptôme « subjectif » (ressenti par le patient), confirmé par la vidéographie à minimum 16 images / seconde = signe « objectif » du praticien, détecté entre autres par la mise au repos parallèle des muscles de la mimique faciale (nerf VII).
      4.2.2.2.- l’interposition linguale, ou DSD, arrête prématurément l’éruption des dents définitives au cours de la période de permutation dentaire qui s'étale entre 6 à 14 ans d’âges civils.
(3) Sources :
    http://users.skynet.be/occlusion/clin_18.html
    http://users.skynet.be/occlusion/patients/p5_resultats.html

 

Occlusalement Vôtre !

08:27 Écrit par Occlusion | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.